أختر اللغة
الرئيسية | أخبار الكنيسة | الكنيسة في لبنان | UCIP Liban/ Série Télévisée «Assayed Almassih» Afin de sauvegarder la vie en commun

UCIP Liban/ Série Télévisée «Assayed Almassih» Afin de sauvegarder la vie en commun

Antélias le 13/8/2010

L’Observatoire des libertés de presse au sein de l’UCIP Liban a suivi de près les diverses prises de positions au sujet de la Série Télévisée « Assayed Almassih » diffusée sur les chaînes  « NBN » et « Almanar » ainsi que la décision de ces dernières d’annuler la diffusion de l’émission en question suite à l’intensification d’efforts et contacts auxquels  l’UCIP a fortement pris parti dans le but d’amorcer une meilleure formule permettant d’échapper aux controverses et couper court aux répercussions néfastes.

Ainsi le rapport de l’UCIP a stipulé ce qui suit :

1-  L’UCIP tient à remercier tous ceux qui ont œuvré à rapprocher les points de vue et à instaurer un climat de dialogue permettant une solution sage et de quiétude, tel l’esprit du Liban et son message, loin de toute réaction.
2- L’émission  avait probablement pour vocation le rapprochement de points de vue entre chrétiens et musulmans, en revanche les répercussions se sont avérées néfastes vu le contenu erroné portant sur l’essence de la foi chrétienne. Seules les autorités ecclésiastiques sont vouées à apporter le mot de la fin et trancher quant à la véracité de tout ce qui s’écrit ou se dit se rapportant au Christ de sa foi. L’Eglise tient à ce qu’on lui a confié, et ce pour la Vérité et pour l’Histoire. C’est pourquoi elle préserve la vérité de la foi Chrétienne autant qu’elle tient et insiste sur la nécessité d’annoncer la référence sur laquelle ils se sont basés afin d’approcher la personne du Christ et présenter leur vision à eux de leur Christ.
3- L’UCIP refuse que se transforment de tels essais en une affaire qui fasse régresser le principe de vie en commun ou qui contribue à toucher à la liberté d’expression ou de croyance ainsi qu’au retour aux siècles d’Etat religieux-policier, tant connus par l’Orient et l’Occident dans des temps précis au cours de l’Histoire de chacun d’entre eux, et ce afin de préserver les valeurs de la vie en commun dans l’expérience libanaise, l’introduction de la constitution libanaise, le respect d’autrui et la sauvegarde de ses principes de croyance.

4- Tout groupe religieux ou de pensée a le droit d’exposer sa foi et son point de vue dans toute affaire, d’une façon qu’il trouve concordante avec ses références de base, à condition que son message ne couve aucune incitation explicite à violer le droit d’autrui.

Partant de là, faire croire aux téléspectateurs que ce qu’on leur diffuse relève de la vraie personne du Christ, est  ni sincérité ni vérité, ni justice et c’est ce que dénonce l’Eglise.

5- Si le musulman ne croit pas en l’affiliation divine du Christ, et cela lui appartient, le chrétien a le droit également de ne pas croire en la prophétie et message divin de Mohamed. Car si le musulman croit en ce que croît le musulman et le chrétien en ce que croit le musulman, cela gommera la valeur de pluralité religieuse et culturelle et conduira à l’échec de l’équilibre de l’Humanité et sa richesse de civilisation.
6- L’UCIP souhaite que la société libanaise aboutisse à un stade de critique des religions dans un cadre de libre opinion sans pour autant que ça génère des réactions  au sein de la Société.

La critique des religions a pour effet de participer à leur enrichissement et évolution. Ce n’est pas toujours une mauvaise chose, à condition que soit assuré le terrain sociétal et de pensée, propice à cela.
Traduction : Yann DELAGE

 

 

عن الاتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان

عضو في الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة UCIP الذي تأسس عام 1927 بهدف جمع كلمة الاعلاميين لخدمة السلام والحقيقة . يضم الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان UCIP – LIBAN مجموعة من الإعلاميين الناشطين في مختلف الوسائل الإعلامية ومن الباحثين والأساتذة . تأسس عام 1997 بمبادرة من اللجنة الأسقفية لوسائل الإعلام استمرارا للمشاركة في التغطية الإعلامية لزيارة السعيد الذكر البابا القديس يوحنا بولس الثاني الى لبنان في أيار مايو من العام نفسه. "أوسيب لبنان" يعمل رسميا تحت اشراف مجلس البطاركة والأساقفة الكاثوليك في لبنان بموجب وثيقة تحمل الرقم 606 على 2000. وبموجب علم وخبر من الدولة اللبنانية رقم 122/ أد، تاريخ 12/4/2006. شعاره :" تعرفون الحق والحق يحرركم " (يوحنا 8:38 ).