أختر اللغة
الرئيسية | أخبار الكنيسة | الكنيسة في لبنان | Un journaliste américain interpelle dans le sud-est du pays

Un journaliste américain interpelle dans le sud-est du pays

Un journaliste américain, Jake Hess, travaillant notamment pour l’agence de presse Inter Presse ServiceIPS) a été interpellé, le 11 août 2010, à Diyarbakir (Sud-Est). Il se trouve actuellement en garde à vue à la section antiterroriste de la ville,

et est accusé d’entretenir des liens avec l’Union des communautés du Kurdistan (KCK), nouvelle organisation du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK). Il pourrait être placé en détention provisoire ou expulsé aujourd’hui du pays. (

L’interpellation d’un journaliste et son placement en détention devraient rester une mesure exceptionnelle, résultant d’une enquête approfondie prouvant que le professionnel des médias a agi en acteur politique et non plus en journaliste. C’est pourquoi, nous demandons la libération immédiate de Jake Hess. Ni son placement en détention provisoire ni son expulsion du pays ne sont des solutions adéquates.

Les journalistes qui enquêtent sur des sujets sensibles, comme la question kurde en Turquie, sont nécessairement amenés à être en contact avec toutes les parties prenantes. Cela ne saurait être considéré un crime.

Les autorités turques doivent faire preuve de la plus grande transparence dans ce dossier, pour éviter un dangereux amalgame. Les médias kurdes et les journalistes qui abordent la question des conséquences de la politique turque en la matière sont trop souvent la cible de pressions indûes, que les autorités justifient maladroitement par la lutte contre le terrorisme.

Selon les déclarations de l’avocat du journaliste, Serkan Akbas, à Reporters sans frontières, Jake Hess a été interpellé vers 17h 45, le 11 août, dans le cadre d’une enquête menée contre l’Union des Communautés du Kurdistan (KCK).

Serkan Akbas précise que le nom du journaliste apparaît aussi dans l’acte d’accusation rédigé par le parquet de Diyarbakir où on lui reproche de fréquenter le bureau de la branche locale de l’Association des Droits de l’homme (IHD) et de servir d’interprète aux délégations en visite à Diyarbakir ou au bureau de l’IHD.

L’avocat, considère qu’il n’est pas plausible que Jake Hess ait été interpellé en raison du procès du KCK, puisqu’il n’a jamais été inquiété, ni convoqué, lorsqu’une procédure judiciaire a été lancée contre l’organisation. Pour lui, il ne fait aucun doute que le journaliste a été interpellé pour les articles qu’il aurait écrits pour l’agence de presse IPS.

Akbas affirme que celui-ci était l’auteur d’articles traitant des incendies volontaires ravageant les forêts de la région, la dépopulation des villages kurdes, les bombardements de l’aviation turque des habitations du nord de l’Irak etc.

Le procès des accusés du KCK aura lieu le 18 octobre prochain devant la Cour d’assises de Diyarbakir. Le directeur de la rédaction de la radio Gün TV basée à Diyarbakir, Ahmet Birsin, y comparaîtra, aux côtés de 150 autres accusés.

Si le parquet décide d’incarcérer Hess, le journaliste devrait rester au moins un mois et demi en prison, en attente de ce procès.

L’Agence de presse pro-kurde Diha (Tigre) a fait savoir que Hess a collaboré avec l’IHD à Diyarbakir. IHD déclare cependant qu’il est passé au bureau de temps à autre parce qu’il est journaliste.

L’agence de presse DHA (Dogan) a annoncé que le nom de Hess figurait dans des courriers adressés aux autorités de pays européens et aux Nations unies, et que ce dernier communiquait des informations aux autorités des Etats-Unis.

L’agence affirme également que le journaliste collaborait avec Muharrem Erbey, ancien chef de la branche de Diyarbakir de l’IHD, incarcéré le 24 décembre 2009, pour ses activités politiques.
Reporters sans frontieres

عن الاتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان

عضو في الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة UCIP الذي تأسس عام 1927 بهدف جمع كلمة الاعلاميين لخدمة السلام والحقيقة . يضم الإتحاد الكاثوليكي العالمي للصحافة - لبنان UCIP – LIBAN مجموعة من الإعلاميين الناشطين في مختلف الوسائل الإعلامية ومن الباحثين والأساتذة . تأسس عام 1997 بمبادرة من اللجنة الأسقفية لوسائل الإعلام استمرارا للمشاركة في التغطية الإعلامية لزيارة السعيد الذكر البابا القديس يوحنا بولس الثاني الى لبنان في أيار مايو من العام نفسه. "أوسيب لبنان" يعمل رسميا تحت اشراف مجلس البطاركة والأساقفة الكاثوليك في لبنان بموجب وثيقة تحمل الرقم 606 على 2000. وبموجب علم وخبر من الدولة اللبنانية رقم 122/ أد، تاريخ 12/4/2006. شعاره :" تعرفون الحق والحق يحرركم " (يوحنا 8:38 ).